Agriculture, OGM : deux films qui alimentent le débat

17 04 2008

Agribusiness, appropriation et rentabilisation du vivant, libéralisation à outrance du marché de l’alimentation (devrais-je dire, de la faim) ; le tout sur fond de creusement des disparités Nord/Sud… C’est une bien triste réalité que la mondialisation libérale impose aujourd’hui à l’agriculture et à la sécurité alimentaire du monde.

La légalisation imminente des cultures OGM aux niveaux national et européen, que l’on peut attribuer aux lobbies industriels, s’inscrit clairement dans un soutien au capitalisme financiarisé, au service de l’hégémonie des multinationales – en premier lieu Monsanto – sur les paysans et les consommateurs du monde entier.

La connivence existant entre décideurs politiques d’une part, et géants économiques et commerciaux d’autre part, souligne chaque jour un peu plus la nécessité d’une prise en main des enjeux écologiques par les citoyens eux-mêmes. Une métamorphose des consommateurs passifs, victimes quotidiennes des lois du marketing, en « consomm’acteurs » est la clé des problèmes agricoles et alimentaires du XXIème siècle.

Alors, comment y voir plus clair ? Aujourd’hui, je vous propose deux films pour mieux comprendre, mieux agir, mieux être :

abcdef

« WE FEED THE WORLD » de Erwin Wagenhofer, Autriche, 2007

We Feed The World

Chaque jour, à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destruction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche : Graz… Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employées à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens, alors que près d’un quart de la population de ces pays souffre de malnutrition chronique… Chaque Européen consomme chaque année 10 kg de légumes verts irrigués artificiellement dans le Sud de l’Espagne, et dont la culture provoque localement des pénuries…

We Feed The World est un film sur la pauvreté au coeur de la richesse qui éclaire la manière dont notre nourriture est produite et répond aux questions que le problème de la faim dans le monde nous pose.

Découvrez ci-dessous la bande-annonce du film, ainsi qu’un extrait plutôt.. musclé.

A consulter également : le site de We Feed The World

A lire :

Erwin Wagenhofer, Le Marché de la faim, le livre du film, Actes Sud, 2007, 191 p.
Jean Ziegler, La faim dans le monde expliquée à mon fils, Seuil , 2000, 62 p.
Jean Ziegler, Le droit à l’alimentation, essai, Mille et Une Nuits, 2003, 228 p.
Jean Ziegler, L’empire de la honte, Fayard, 2005, 323 p.
Jean Ziegler, Les Nouveaux maîtres du Monde, Seuil, 2007, 360 p.

abcdef

« LE MONDE SELON MONSANTO » de Marie-Monique Robin, France, 2007

Le Monde selon Monsanto

Après une enquête implacable de 3 ans menée en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie, ce film récemment diffusé sur ARTE nous révèle le projet hégémonique de Monsanto, menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l’équilibre écologique de la planète.

Le Monde selon Monsanto mène l’enquête sur la multinationale américaine Monsanto, leader mondial des biotechnologies, une des entreprises les plus controversées de l’ère industrielle. 90% des organismes génétiquement modifiés (OGM) cultivés aujourd’hui sur la planète, tels que le soja, le colza, le maïs, le coton…, lui appartiennent et à terme c’est la chaîne alimentaire toute entière qu’elle est à même de contrôler. Les OGM de Monsanto ont envahi le monde entier et pourtant jamais une application agro-industrielle n’a suscité autant de passions et de polémiques.

Pourquoi ? Quels sont les enjeux des OGM ? Risques ou bienfaits pour l’humanité ?

Découvrez ci-dessous la bande-annonce du film :

Et voici l’interview de Marie-Monique Robin par Élise Lucet au 13 heures de France 2 :

La diffusion du film sur ARTE le 11 mars 2008, a donné lieu à un débat autour des OGM animé par Thomas Kausch, entre : d’une part, Christian Vélot, chercheur en génétique à Paris-XI, et José Bové, militant altermondialiste et leader de la Confédération Paysanne, tous deux hostiles aux OGM, et d’autre part l’eurodéputée conservatrice allemande Renate Sommer, partisane des OGM.

On pouvait s’attendre à une opposition manichéenne des deux points de vue, et à un dialogue de sourds… Mais on apprécie en fait la franchise et la qualité argumentative de C. Vélot et J. Bové au regard des circonlocutions de la parlementaire allemande. Voyez vous-même…

N’hésitez pas à visiter aussi la page du film sur le site d’ARTE, où vous pourrez trouver de plus amples renseignements et acheter le film en DVD ou en VOD…

Publicités

Actions

Information

One response

7 02 2016
Agriculture Ogm

[…] Agriculture, OGM : deux films qui … – Agribusiness, appropriation et rentabilisation du vivant, libéralisation à outrance du marché de l’alimentation (devrais-je dire, de la faim) ; le tout sur fond de … […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :